Protection contre le radon dans les bâtiments existants

Protection contre le radon dans les bâtiments existants

Dans des articles précédents, nous avons défini quelles étaient les solutions constructives pour traiter le gaz radon dans des bâtiments de nouvelle construction. Dans le cas du problème du radon dans les bâtiments déjà construits, il existe deux méthodes pour le combattre: ventiler ou isoler.

Une partie des informations utilisées pour cet article appartient à la thèse de doctorat du Docteur Borja Frutos Vázquez, réalisée à l’Université Polytechnique de Madrid: Étude expérimentale sur l’efficacité et la viabilité de différentes solutions constructives pour réduire la concentration de radon dans les bâtiments.

D’autres données proviennent de recherches effectuées par Synthesia Internacional à partir du système S-35RGB-ECO, un système de polyuréthane à cellules fermées qui fonctionne comme une barrière excellente contre le radon.

Solutions constructives pour réduire le gaz de radon à l’intérieur d’un bâtiment existant

Comme nous l’avons mentionné précédemment, il existe deux méthodes pour réduire le gaz radon à l’intérieur d’un bâtiment déjà construit: méthodes de ventilation et installation d’une barrière anti-radon.

Méthodes de ventilation contre le radon

Les mesures correctives qui peuvent être prises relatives à la ventilation dans le cas d’un bâtiment déjà construit sont les suivantes:

  • Extraction naturelle par les regards central et extérieur.
  • Extraction naturelle par regard central.
  • Extraction naturelle par regard extérieur.

D’autres mesures considérées comme «non correctives», mais liées à l’extraction, sont les suivantes:

Ces mesures réduisent la présence de radon à l’intérieur d’un bâtiment, comme on peut le voir dans le graphique suivant:

Toutes les mesures liées à la ventilation présentent des résultats optimistes en ce qui concerne la réduction de la présence de gaz radon

Barrières anti-radon en polyuréthane

Comme alternative à la ventilation, selon de différentes études, des barrières de polyuréthane anti-radon sont utilisées. Les résultats obtenus sont un exemple de l’étanchéité de cette matière.

Dans ce graphique, on peut voir comment, à partir d’une situation initiale de présence de gaz radon de 39.385 Bq / m3 en sous-sol et de 6.855 Bq / m3 en premier étage (le numéro 00 dans le graphique), on arrive à obtenir une réduction à 1.446 Bq / m3 et 434 Bq / m3 respectivement parmi l’application d’une barrière anti-radon de polyuréthane de densité 1.000kg / m3 (numéro 10 dans le graphique).

(Et n’oublions pas que, en outre, le polyuréthane offre une fonction d’isolation thermique à différence des extractions d’air ou des ventilations.)

radon construction

Barrière anti-radon en polyuréthane: le cas du système S-35RGB-ECO

Le système de polyuréthane S-35RGB- ECO a des excellentes performances comme barrière anti-radon selon les études menés par Synthesia Internacional. En outre, il offre ces avantages:

  • Il a été formulé écologiquement (non HFC) et il a un potentiel de réchauffement climatique minimal (99,9% de moins que d’autres générations de mousses de polyuréthane) et n’est pas agressif pour la couche d’ozone.
  • Il a un coefficient de conductivité thermique 0,020 W / mK – 0,027 W / mK.
  • Il a une classification de réaction au feu Euroclasse E.

Vous pouvez lire notre article sur ce système ou télécharger la vidéo de son application pour isoler l’intérieur d’un plafond d’un entrepôt en Norvège:

video-isolation-polyurethane-projete-eco